Communiqué de Presse

Communiqué de Presse

Communiqué de Presse

L’enquête élargie souhaitée par la présidente de LCP, confiée à M Le Bellec par le CHSCT le 27 novembre dernier, a permis l’audition de 44 personnes. M le Bellec a remis son rapport ce lundi 18 décembre. La direction tient à le remercier pour le sérieux et la qualité de son travail, ainsi que tous les collaborateurs qui y ont participé.

Cette expertise établit un état des lieux sans tabou et permet d’identifier les mesures nécessaires et complémentaires aux dispositifs d’ores et déjà mis en place ou renforcés depuis l’installation de l’actuelle direction.

Les faits qui ont fait l’objet d’une plainte au pénal ont été sanctionnés par l’entreprise en novembre 2014. « Avant 2014, si aucun témoignage ne relève d’agression sexuelle, ils relèvent des attitudes inappropriées, certains disent « potache » d’autres lourdingues », selon le rapporteur indépendant. « Depuis 2014, toujours selon cet expert, il n’y a eu aucun comportement inapproprié à lui reprocher ». La direction constate que la sanction infligée en novembre 2014 a produit ses effets.

Concernant les conditions de travail à LCP, tout en souhaitant des améliorations, aucun salarié « ne se plaint des conditions matérielles d’exécution » de sa mission.  D’ores et déjà consciente des améliorations à apporter, très investie dans la recherche et la mise en place de solutions, la direction rejoint, à quelques nuances près, le diagnostic de l’expert concernant les secteurs éprouvant des difficultés. Certaines de ses préconisations supposent une évaluation approfondie et ne peuvent être mises en œuvre qu’en concertation avec les salariés et après consultation de l’actionnaire, notamment en raison de leur impact financier.

Un Conseil d’Administration extraordinaire se tiendra jeudi prochain.

“Depuis mon arrivée à LCP, j’ai à cœur de susciter l’adhésion de tous les collaborateurs au projet pour lequel j’ai été désignée. Ce travail exige une énergie, une détermination et une écoute dont je fais preuve quotidiennement. Dans le cadre d’un budget identique depuis six ans, je suis parvenue à opérer un changement visible et reconnu à l’avantage de LCP désormais bien identifiée pour le sérieux de ses équipes, sa capacité à aborder le contenu des enjeux politiques en fonction de leurs répercussions dans la vie des citoyens, en dépassant le seul support télévisuel.

En tant que femme, je n’ai jamais transigé avec le respect dû à tous les sexes. En tant que journaliste, je n’ai jamais transigé avec les principes d’indépendance et d’honnêteté de la presse. En tant que responsable de cette entreprise, je n’ai jamais transigé et je ne transigerai pas avec les exigences de ma fonction en respectant le droit et la qualité de travail de tous les salariés.”                                                                                                                                                    Marie-Eve MALOUINES