DROIT DE SUITE "Le défi de réformer, Jacques Chaban-Delmas" : Mercredi 25 Juillet à 20h30

DROIT DE SUITE "Le défi de réformer, Jacques Chaban-Delmas" : Mercredi 25 Juillet à 20h30

DROIT DE SUITE “Le défi de réformer, Jacques Chaban-Delmas” : Mercredi 25 Juillet à 20h30

Documentaire réalisé par Mathilde DAMOISEL

Jacques Chaban-Delmas, ou tout simplement Chaban : deux syllabes qui scellent un destin militaire et politique, de la Résistance à la “Nouvelle Société”.
 
Plus jeune Général de la Résistance, à 29 ans, ce gaulliste de la première heure est entré en politique au lendemain de la Libération. Député de la Gironde, emblématique maire deBordeaux, trois fois Président de l’Assemblée nationale, ministre de MendesFrance, Premier ministre de Georges Pompidou, candidat malheureux à l’élection présidentielle de 1974.  Chaban-Delmas aura été une figure majeure, et singulière, de la vie politique française. D’abord radical, toujours gaulliste, partisan de l’ouverture et du dialogue, il a incarné un positionnement politique novateur en résonance avec son temps. 

En 1969, Premier ministre, Chaban se heurte à sa majorité lorsqu’il présente à la tribune de l’Assemblée nationale son projet de “Nouvelle Société” pensé pour répondre au choc de Mai 68. Son ambition : réformer et moderniser la France, en privilégiant le dialogue et en s’émancipant de la traditionnelle fracture droite/gauche. Partisan d’une voie médiane, basée sur le dialogue plutôt que la rupture, sur la réconciliation plutôt que l’affrontement, une voie novatrice que certains qualifieraient de sociale-démocrate. Chaban dérangeait par ses idées, il ne parvient pas à imposer sa vision et, la trahison des “siens”, l’impact des affaires dont il est indirectement l’objet et les erreurs tactiques de campagne auront raison de sa candidature à la présidence de la République en 1974.Réaliser son portrait, celui de l’homme et celui du politique, permet ainsi de retracer un demi-siècle d’Histoire et de passions françaises. Ce film donne à voir le destin d’un homme qui défia son propre camp pour tenter de réformer la France malgré les archaïsmes et les blocages. Une expérience à méditer, aujourd’hui encore.

Suivi d’un débat présenté par Jean-Pierre GRATIEN :

Nicolas DOMENACH, journaliste
Roland CAYROL, politologue
Arlette CHABOT, journaliste à LCI
Gilles LE GENDRE, député LaREM de Paris